Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

2014 année Antigaspi

thematiques 1 décembre 2013
2014 année Antigaspi

Alain Bazot – Président Que Choisir et Jean-Paul Geai – Rédacteur en chef Que Choisir

Bruxelles souhaite que 2014 soit « Année européenne de lutte contre le gaspillage alimentaire ». Et la France entend le diviser par deux d’ici dix ans. Un objectif ambitieux car, selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), chaque Français jette en moyenne chaque année 20 à 30 kg de nourriture, dont 7 kg sont encore emballés, soit une dépense d’environ 400 € par an pour un ménage ! Des chiffres choquants à l’heure où tant de familles dépendent de l’aide alimentaire et tant d’autres ne mangent pas à leur faim dans le monde. L’examen de nos poubelles révèle que nous gaspillons surtout des restes de repas, des fruits et légumes abîmés, du pain, des produits entamés ou non déballés.

Nous jetons des produits non consommés avant leur date limite de consommation (DLC) pour cause d’achats supérieurs à nos besoins ou les jetons une fois la date limite d’utilisation optimale (DLUO) dépassée, par méconnaissance de la différence entre DLC et DLUO. Or, un produit peut toujours être mangé au-delà de la DLUO sans risque pour la santé. Il sera juste un peu moins savoureux ou croustillant. Mais le consommateur n’est pas le seul responsable de ce gaspillage. Il existe à tous les niveaux de la chaîne : du champ à la fourchette, en passant par le stockage, la transformation et la distribution.

Un plan antigaspi a été signé en octobre par le ministre de l’Agroalimentaire, Guillaume Garot, avec tous les acteurs de la chaîne alimentaire pour encourager les bonnes pratiques. La mention DLUO sera remplacée par « à consommer de préférence avant… ». La grande distribution est incitée à lancer, comme en Angleterre, des ventes promotionnelles différées, où le consommateur retire son deuxième produit plus tard afin de freiner une surconsommation irrationnelle. La vente en vrac ou à l’unité sera aussi développée. Enfin, des actions seront menées pour réconcilier les consommateurs avec l’aspect visuel des fruits et légumes biscornus. À l’approche des agapes de fin d’année, il n’est pas trop tard pour changer nos habitudes.

← Logement copie à revoir De l’écart entre promesses et réalité →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite