Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

Assurance multirisque habitation

thematiques 17 mars 2012

Couverture habitation: relisez votre contrat afin de vérifier ce qui en est exclu

Si l'on en croit GOOGLE, l'assurance multi-risques habitation (MRH) ne passionne pas les internautes : en effet, elle suscite cinq fois moins de recherches Internet que l'assurance automobile. Et pourtant, nous ne vous répèterons jamais assez qu'elle mérite toute votre attention.

Les contrats sont majoritairement reconduits d'année en année, alors qu'il est vivement conseillé de tout vérifier au moins tous les trois ans et à tête reposée. Un contrat ancien n'offre pas forcément les mêmes garanties ni les mêmes services que les contrats récents.

D'autre part, si tous les contrats couvrent souvent les mêmes risques, ils ne les garantissent pas du tout de la même manière ; non seulement, entre les différentes compagnies l'écart est important, mais aussi au sein d'une même compagnie, les contrats peuvent différer sensiblement. Quant aux tarifs, ils doivent être étudiés minutieusement ; qui dit garantie étendue, dit tarif élevé, bien sûr ; mais il faut aussi examiner l'existence éventuelle de ''doublons'', sans parler de la comparaison attentive des exclusions et des coefficients de vétusté, etc.

Priorité absolue : la protection de tous les occupants.

La responsabilité civile des parents et de leurs enfants jusqu'à leur vingt-cinquième anniversaire est assurée par tous les contrats. Mais si vous avez vos parents avec vous, ou des enfants de plus de vingt-cinq ans encore à la maison, ou si vous êtes une famille recomposée, vérifiez avec votre assureur si vos proches sont couverts. Pensez aussi aux enfants en garde partagée ou aux étudiants qui reviennent chez vous les week-ends et aux vacances.

Autre priorité : les biens importants. Comme son nom l'indique, la MRH couvre bien l'habitation ; mais contrairement à ce que son nom laisse croire, elle ne couvre pas tous les risques. La plupart du temps, sont couverts les incendies, les dégâts des eaux, la responsabilité civile (c'est-à-dire les dommages causés aux tiers) et les catastrophes naturelles. Mais pour le vol, le vandalisme ou les dommages électriques, des garanties plus étendues sont indispensables.

De même, si vous avez agrandi votre habitation (aménagement de combles, ou de dépendances, construction, etc…), il vous faut réévaluer votre contrat en fonction des biens qui s'y trouvent.

Certains contrats n'assurent que l'habitation proprement dite, à l'exclusion des garages, caves, dépendances, abris de jardin, etc. Pensez à interroger votre assureur au sujet des vérandas, piscines, pool-houses, et surtout au sujet des équipements liés aux énergies renouvelables (panneaux solaires, thermiques ou photovoltaïques ; pompes à chaleur, etc.).

Les ornements de jardin ne sont pas forcément couverts ; selon leurs prix, voyez avec votre assureur.

Il est important de réfléchir aux deux possibilités offertes parfois par les garanties de reconstruction du logement détruit et de remboursement des biens détruits : la garantie ''valeur à neuf'' est préférable à celles appliquant des coefficients de vétusté, qui peuvent être très lourds. Bien sûr, cette option ''valeur à neuf'' est très chère, mais plus protectrice en cas de sinistre, surtout que les coefficients ne figurent pas dans le contrat.

Toutefois, si votre demeure ou appartement a un caractère historique, ou bien si des aménagements de valeur y ont été effectués, ou bien encore si des décorations coûteuses y ont été posées, vous devez impérativement choisir un assureur couvrant ce préjudice selon son coût réel.

Vos objets précieux, eux aussi, doivent bénéficier de toute votre attention. Même les contrats qui couvrent le vol de ces biens ne les garantissent qu'à hauteur de 10% du capital mobilier déclaré et garanti. Par exemple, pour un capital mobilier de 50000€ garantis, la couverture des objets précieux sera de 5000€ maximum. Donc, dans le cas où vos objets précieux excèdent ces 10%, il faut souscrire des contrats spécifiques.

 

 

Mais, au fait, qu'est-ce qu'un objet précieux ?

Les bijoux qui dépassent un certain prix ; les objets de valeur tels que les oeuvres d'art, les bibelots, les collections, les fourrures ; les meubles, lorsque leurs prix unitaire est supérieur à 5 à 8000€. Par contre, les espèces, valeurs et titres (boursiers, etc…) ne sont jamais pris en compte.

A propos des risques de vol, certains contrats subordonnent la garantie à la sécurisation du logement. Pour bénéficier de la couverture de base (c'est encore plus vrai pour les objets précieux), vous devez demander à votre assureur (chacun ayant ses exigences propres) quels systèmes de sécurité (anti-intrusion, anti-effraction, etc…) doivent être mis en oeuvre ; éventuellement complétés par de la vidéo-surveillance.

Toujours au sujet de la garantie vol, il faut savoir qu'elle est souvent conditionnée à la présence régulière des habitants. Si vous vous absentez souvent, soit pour des raisons professionnelles, soit parce que votre statut de retraité vous permet de profiter de votre résidence secondaire, bateau, etc… ou de fréquents voyages. Là aussi, les exigences des assureurs varient : cela peut être une absence limitée à 60 jours consécutifs, ou bien un total cumulé de 60 à 75 jours, par an. Il faut, si besoin, demander à votre compagnie qu'elle adapte votre contrat à votre situation personnelle.

Les contrats récents proposent de nouvelles garanties, qui peuvent s'avérer intéressantes. La garantie des ''dommages électriques'', si elle couvre les biens pour leur valeur à neuf, est utile lorsque des appareils électriques, électroniques ou informatiques sont endommagés ou détruits par une variation de tension, un incendie ou une explosion partis de l'appareil.

Les nouvelles garanties, souvent appelées de confort, couvrent les pannes de l'électroménager, des appareils TV-hifi-vidéo, et des équipements informatiques.

Pour les appareils de moins de 5 (ou 6) ans d'âge, elle est tout à fait valable ; et si vous renouvelez souvent vos appareils ''blancs'' (électroménagers) et ''bruns'' (TV-hifi-vodéo, etc…), cette garantie des pannes est plus intéressante que l'extension de garantie proposée par les distributeurs ou les constructeurs.

Egalement valable, surtout si vous ne connaissez pas d'artisans de confiance, l'assurance-dépannage (plomberie ou serrurerie) : l'assureur vous envoie un réparateur agréé par la compagnie et les frais de déplacement et de main d'oeuvre sont pris en charge ; la plupart du temps, seules les pièces restent à votre charge.

Toutefois, pour ces contrats de ''nouvelle génération'' aussi, un examen attentif des décotes pour vétusté est plus que conseillé ; une étude minutieuse des exclusions de pannes doit aussi être effectuée.

Enfin, nombre de MRH incluent une assurance de protection juridique, mais toutes ne la comprennent pas. Dans ce domaine aussi, les contrats ne sont pas tous égaux. En résumé, cette garantie est utile lorsque vos droits sont menacés dans le cadre d'un litige : conflit avec un voisin ; avec un garagiste, un commerçant, un artisan, pour un différent grave ; dans une copropriété, etc. Des conseils juridiques vous sont prodigués, et dans le cas où un procès est inévitable, les frais d'avocat sont pris en charge. Mais, la majorité des contrats ne prévoient, en fait, qu'une garantie ''défense et recours' dans le cadre d'un sinistre. Les deux garanties, protection juridique ou défense et recours, ne sont pas du tout les mêmes ; leurs prix ne le sont pas non plus, c'est entendu…

En conclusion, lisez votre contrat une nouvelle fois ; comparez-le avec d'autres proposés par le même assureur et avec ceux d'autres compagnies ; chez vous, faites le tour du propriétaire ; n'oubliez ni votre famille, ni Médor et/ou Félix. Faites une virée sur GOOGLE ; allez dans une agence ''terrestre'' pour le devis final.

MT/03/2012

 

 

← interdiction bancaire 1 Perte du triple A →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite