Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

Bronzage en cabine

thematiques 25 septembre 2011

Le bronzage en cabine: risques sanitaires, risques pour la santé

A l’approche des vacances il est tentant de faire quelques séances d’UV, pour avoir bonne mine, être déjà bronzée….

Attention aux idées reçues. Le bronzage en cabine peut comporter des risques sanitaires importants, auxquels le professionnel doit vous sensibiliser. Ces obligations sont-elles bien respectées en pratique.


1/ L’exposition des UV en cabines prépare-t-elle la peau au bronzage ?
C’est une idée reçue. Les UV artificiels des cabines de bronzage sont majoritairement des UVA. Ils entraînent une coloration de la peau, mais ne provoque pas son épaississement, dû aux UVB, qui protègent véritablement du soleil. Les UVA sont capables de pénétrer plus profondément, et provoquer des dommages plus sérieux.
De plus, cela incite à un comportement dangereux, se croyant protégé, on a tendance à s’exposer au soleil plus longuement, voire sans protection.

2/ Le bronzage en cabine a-t-il un effet bénéfique sur la santé ?
Des arguments sont avancés par les professionnels, tel que l’effet sur le moral, promesse de traitement de l’acné ou du psoriasis… Cela n’a jamais été prouvé…
La législation interdit formellement de revendiquer tout bénéfice pour la santé.
L’enquête menée par l’UFC-Que Choisir en 2008, a démontré que nombre d’établissements ne respectaient pas cette obligation.

3/ Quels sont les risques pour la santé ?
Les effets nocifs sur la santé sont multiples :
– risque de lésions cutanées, ou oculaires : ces effets dépendent de la nature et de l’intensité du rayonnement et de la sensibilité des individus. Ces risques sont augmentés par la prise de certains médicaments (dits photosensibilisants comme antibiotiques, antidépresseurs…)
– accélération du vieillissement cutané,
– risque de cancer de la peau : le corps médical met en garde contre les risques de cancer. Une exposition régulière aux UV artificiels multiplie par 2 le risque de cancer cutané voire par 4.
L’académie nationale de médecine a réitéré ce 25 mai dernier, lors d’un communiqué, son opposition à l’utilisation des cabines de bronzage, eu égard aux dangers que cela présente.


4/ Quelles protections pour le consommateur ?
• Le consommateur doit être clairement informé et mis en garde contre les risques encourus sur sa santé.
Ces informations doivent faire l’objet d’un affichage à proximité de l’appareil, ou sur l’appareil.
• Des précautions d’utilisation doivent être données, à savoir,
– respecter un délai de 48heures entre les deux premières expositions,
– ne pas s’exposer dans la même journée à l’appareil et au soleil,
– utiliser des lunettes de protection,
– enlever les cosmétiques…

• Les personnels doivent faire l’objet d’une formation.
• Les appareils doivent faire l’objet de contrôles techniques
• L’accès aux cabines de bronzage est interdit aux mineurs.

5/ Vers une nouvelle réglementation
De nombreuses infractions ont été recensées par les services de la répression des fraudes, qui ont annoncé intensifier leurs contrôles sur les cabines de bronzage. 271 instituts avaient déjà été rappelés à l’ordre l’année dernière.

Par ailleurs, une nouvelle norme européenne a vu le jour cette année, qui prévoit qu’à l’avenir, seules les machines les plus proches des rayonnement solaires seront autorisées. (D’ici quelques années, les bancs de bronzage de rayon UVA purs, ou à éclairement intense devraient disparaître.)

2009

← Clubs de sport Financement de la Sécurité Sociale →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite