Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

Bronzage vrai ou faux soleil

thematiques 16 juin 2012

Bronzez en cabine comporte t il un risque: notre évaluation

Les dangers des cabines de bronzage
Malgré les campagnes d’informations, beaucoup de personnes n’ont pas conscience des dangers des cabines et centres de bronzage. Quels sont les risques, quelle est la réglementation, quelles sont les précautions à prendre, car en France on compte 15 500 cabines de bronzage ?.
1 – Quelle est la situation aujourd’hui ?
Un quart des personnes interrogées pour les besoins du Baromètre cancer 2010 estiment encore que faire des UV est une bonne façon de préparer sa peau au soleil avant l’été. Non seulement c’est une erreur, mais en réalité, loin de protéger l’épiderme, la fréquentation des salons de bronzage serait à l’origine d’un risque pour la santé. Une étude récente publiée le 23 mai dernier (dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) ) par l’Institut de veille sanitaire estime que 347 cas de mélanomes – les cancers de la peau les plus redoutables – et 76 morts seraient attribuables, chaque année, aux cabines de bronzage.
2 – Quels sont les dangers que l’on encourt dans les centres et cabines de bronzage ?
Cette étude rappelle à point nommé, juste avant l’été, qu’il vaut mieux éviter les bancs de bronzage, car les UV A qui sont émis par ces appareils peuvent provoquer des dommages sérieux : affaiblissement du système immunitaire, vieillissement prématuré de la peau. IL colore la peau mais ne l’épaissit pas. Il n’y a donc pas de protection contre les coups de soleil à attendre. D’après le corps médical, 20 minutes de cabine équivaudraient à 8 heures d’exposition au soleil de midi.
3 – Quelles sont les précautions à prendre ?
Se dire que ces séances ne sont pas une bonne manière de se préparer au bronzage
Se poser un certain nombre de questions avant :
– a-t-on une éventuelle allergie au soleil ?
– est-on sous traitement médical ?
– est-on en bonne santé, en quelque sorte ?
Pendant les séances :
– se protéger les yeux,
– enlever les cosmétiques, crèmes et autres que l’on a sur la peau,
– prévoir une première exposition d’une demi-dose, pour déterminer le programme (durée et fréquence) des séances suivantes selon son type de peau.
– respecter un délai de 48h entre deux séances,
La loi interdit les mineurs en cabine de bronzage, interdiction totale, même en cas d’accord parental.
4 – La réglementation va être renforcée !
Un décret va être publié prochainement. Il a pour but d’interdire les offres promotionnelles du type « 3 séances pour le prix d’une » ou les forfaits illimités. Il veut plafonner la puissance des lampes à bronzer. Il devrait renforcer également les contrôles et les sanctions.
De leur côté, les professionnels se sont engagés à améliorer l’information donnée aux usagers.
N’oublions pas l’avis d’un dermatologue : « le soleil en boîte n’a aucune vertu et il n’y a pas de bronzage artificiel qui soit plus responsable qu’un autre ».

JR/06/2012

← Le guide des vacances sereines Médicament générique →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite