Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

Buzzmobile le doute

thematiques 15 juillet 2012

Buzzmobile l’opérateur laisse planer le doute

Buzzmobile, un tout nouvel opérateur de téléphonie spécialisé dans les appels internationaux, propose des appels « illimités » entre ses clients, sans toutefois préciser clairement que les deux interlocuteurs doivent se trouver en France métropolitaine et qu’un coût de connexion est appliqué à chaque appel. l’UFC-Que Choisir a écrit aux dirigeants de la société afin qu’ils modifient la présentation de l’offre sur leur site Internet.

À l’instar de la plupart des opérateurs, Buzzmobile a aussi tendance à abuser du terme « illimité ». Sur son site Internet, le dernier-né des opérateurs de téléphonie mobile spécialisé dans les communications internationales à bas prix, met en avant une offre contenant des « appels illimités » entre clients Buzzmobile. Le fait qu’une carte du monde apparaisse en fond pourrait logiquement laisser penser que l’illimité s’applique aux communications internationales. Il n’en est rien. Pour appeler sans compter, il faut que les deux interlocuteurs soient présents en France métropolitaine. Avant d’appeler votre conjoint ou votre fils sur son portable, mieux vaut s’assurer qu’il se trouve dans l’Hexagone. Dans le cas contraire, chaque minute de communication sera facturée.

Pour avoir vent de cette subtilité qui change tout, il faut suivre le renvoi (quand il est présent, ce qui n’est pas systématique), filer en bas de page du site, cliquer sur « Voir les mentions légales » et parcourir avec attention les notes de bas de page qui s’affichent. Et ce n’est pas tout. Les restrictions ne s’arrêtent pas là ; en y regardant d’un peu plus près, on découvre que la durée des appels « illimités » est en fait limitée à 2 heures, que le crédit de communication doit être positif et qu’à chaque appel, un coût de connexion de 0,12 € est facturé. Et pour couronner le tout, cet illimité ne s’applique que dans le cadre d’une promotion valable jusqu’au 19 juillet 2012.

Volonté délibérée de tromper le consommateur ou erreur de jeunesse ? Difficile à dire, même si le fait que Buzzmobile appartienne à 100 % à SFR ne plaide pas en faveur de l’étourderie. Quoi qu’il en soit, l’UFC-Que Choisir a envoyé un courrier à Frank Cadoret, le PDG de la société Buzz SA, lui demandant de modifier la présentation de son site Internet afin de le mettre en conformité avec les articles L. 121-1 et suivants du code de la consommation sur les pratiques commerciales.

Cyril Brosset – QC/FD/06/2012

← Réseau Orange en panne Téléphonie forcée →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite