Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

Carte bancaire et son utilisation

thematiques 25 novembre 2011

Cartes bancaires: les conditions pour une bonne utilisation

Alors que la banque est devenue un service essentiel, tous les usagers de ce service peuvent constater avec l’UFC-Que Choisir que la transparence n’est pas la qualité première de ces établissements. Inutile de souligner combien sont important aussi le devoir de conseil et d’alerte dans la relation entre le consommateur et son banquier.
Pour les cartes bancaires, face à l’ampleur du prix supporté par le client, et au caractère illégitime des frais-sanctions, l’UFC-Que Choisir propose les mesures suivantes :

A. Pour prévenir les incidents

1. Faire passer le système de monétique français du semi-offline au online,
Seul système où tous les paiements par carte bancaire font l’objet d’une vérification préalable sur le compte du client.

2. Créer une carte bancaire modulable :
Déconnecter statut des cartes et plafonds d’achats en gérant de manière distincte :
– le type de carte (autorisation systématique, standard, haut de gamme), qui correspond à un niveau de services et de statut.
– le type de débit (immédiat ou différé), qui doit dépendre de la capacité d’un client à gérer un débit différé.
– les plafonds d’achats, qui doivent être individualisés et reliés aux besoins et au profil financier du client.

3. Mieux informer le client pour qu’il puisse réagir en amont des incidents :
Sur la provision de son compte, sur ses plafonds de paiement et de retrait, sur son autorisation de découvert, sur son éventuel encours de débit différé, et cela par la communication commerciale, par les automates, par les systèmes d’alertes.

B. Pour réformer la tarification

1. Supprimer la commission d’intervention :
Une récente enquête de l’UFC-Que Choisir a prouvé sans contestation possible son inutilité, son illégitimité et la surfacturation que cela entraîne.

2. Harmoniser la perception des frais d’incident entre débit immédiat et débit différé :
Pour que la carte à débit immédiat, plus facile à gérer pour un client en difficulté, ne soit pas comme actuellement génératrice de plus de frais d’incidents qu’une carte à débit différé.

Ce n’est qu’à ces conditions que le consommateur pourra être sûr d’avoir de bonnes conditions d’utilisation de sa carte bancaire

JR/10/2011

← Carte bleu Contrats d'assistance →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite