Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

Coiffeurs au poil

thematiques 5 février 2012

Une satisfaction pour les consommateurs: les coiffeurs français sont au poil

Voilà une bonne nouvelle : les coiffeurs donnent satisfaction à leurs clients. Ils sont au poil, pourrait-on dire. Les salons indépendants, qui représentent 90%, 70000 établissements existants, sont plébiscités aussi bien pour la qualité du travail, que pour le temps d’attente, les prix ou les produits utilisés. Parmi les enseignes, Jacques Dessange tient le haut du pavé, en particulier pour l’accueil, l’ambiance et le confort des salons.
Il est vrai qu’il y en a pour tous les goûts : calme ou avec musique ; familial ou branché ; simple ou luxueux. Le service à domicile se développe aussi, auprès des personnes âgées ou en zone rurale, essentiellement et concerne environ 9% de la clientèle. Si les coiffeurs indépendants emploient moins de personnel, les enseignes ont en moyenne 5 à 6 personnes par point de vente.
Quel que soit le type d’établissement, les soins proprement dits représentent entre 10 et 30 % du chiffre d’affaires. Ce qui explique pourquoi certains coiffeurs insistent sur l’utilité, les bienfaits de ces soins…
Les prix ne sont pas sans conséquences sur la fréquentation des salons. Les estimations des professionnels rejoignent les résultats de l’enquête de Que Choisir auprès de ses lecteurs : il y a vingt ans, les Français allaient chez leur coiffeur de 8 à 10 fois par an ; ils y vont en moyenne 5,7 fois maintenant ; un tiers des lecteurs s’y rend tous les mois ; une moitié de ces mêmes lecteurs n’y va que tous les deux ou trois mois.
Les enseignes se développent et tendent à se différencier : haut-de-gamme ou pas ; sans rendez-vous ; spécialisation dans la coloration ou les cheveux frisés…
A la suite de fusions, de rachats, etc… elles font partie, en fait, de cinq à six grands groupes, qui se développent aussi à l’international.
Certaines ouvrent des succursales, mais d’autres des franchises. Dans ce dernier cas, il s’agit de commerces indépendants. Une enseigne n’est donc pas garante de la même qualité partout. Dans ce domaine, le coup de ciseaux ou le coup de peigne fait la différence.
Accueil, produits, hygiène donnent satisfaction ; mais c’est dans le domaine des conseils que des efforts restent à faire, d’autant que les clients en sont très demandeurs.
Le métier de coiffeur reste un métier de passion, de contact avec le client, parfois une forme d’art. Bien sûr, le client pressé et peu fortuné peut aller dans une  »Beauty Bubble », lieu, sans cloison ni porte, situé dans un centre commercial, couloir de métro ou de gare ; pour 10€, ses cheveux, s’ils sont secs et propres, seront coupés, mais sans plus.
Cela dit, des soins plus sophistiqués ne mettent pas le client à l’abri des problèmes de santé. Des produits capillaires de lissage ont été retirés du marché il y a peu : leur concentration élevée en formaldébryde provoquait exzémas de contact, irritations oculaires et respiratoires. En cas d’asthme, choisissez la coiffure à domicile. Dans tous les cas, choisissez un salon dont la ventilation est performante, car les produits peuvent causer des affections cutanées ou respiratoires. Si vous ressentez des brûlures, démangeaisons, lors de l’utilisation de nouveaux produits en particulier, n’hésitez pas à signaler les problèmes.

MT/02/2012

← OGM étiquetage obligatoire Pompes funèbres funestes →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite