Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

Consommation d’énergie

thematiques 30 mars 2011

Estimations, compteurs défectueux, absence de relevés! quand la facture électrique devient opacité

Avec 29 millions d’abonnés particuliers, EDF pourrait être pardonné si ses erreurs de gestion étaient peu, nombreuses, peu importantes, et surtout si elles étaient réparées à la vitesse de la lumière.

Hélas, il n’en est rien, et les mécontents sont nombreux.

Tout d’abord, nombre de clients sont victimes de surestimations de leur consommation, parfois de 25 %, et même multipliée par cinq !

Le problème est aigu lorsque les relevés de compteur n’ont pu être effectués ou que le compteur lui-même est défectueux.

Même si le Médiateur de l’Energie estime, dans son rapport de décembre 2010, qu’il n’y a pas volonté manifeste « d’accroître artificiellement les consommations facturées », il reconnaît que l’on ne peut patienter ainsi pendant les dix ans environ qui seront nécessaires à l’installation des nouveaux compteurs sur tout le territoire national.

Nouveaux compteurs dits « communicants » car ils transmettent les index des compteurs, directement et en temps réel, au service gestionnaire.

Le Médiateur préconise qu’en attendant, les relevés effectués par les clients eux-mêmes soient pris en considération.

Il est à noter, toutefois, que le fournisseur d’énergie doit relever les compteurs une fois par an et que l’abonné doit laisser le préposé accéder à son compteur.

Pour les clients mensualisés, un nouveau problème a surgi.

Suite à la modernisation de son informatique, EDF a parfois prélevé deux mensualités le même mois, ou bien a prélevé un mois plus tôt que prévu la première des « dix ou onze » mensualités stipulées par le contrat, sans avertir l’abonné.

Or, en temps de crise économique, d’instabilité professionnelle ou familiale, de telles ponctions sont de nature à perturber l’équilibre financier fragile de nombre de gens, voire à leur occasionner des ennuis et des frais bancaires.

De plus, obtenir la rectification de l’erreur tient du parcours du combattant : les réclamations restent sans suite ; les délais de remboursement peuvent atteindre une année ; la venue d’un agent vérificateur d’EDF est facturée même si l’erreur d’EDF est avérée ; quant aux plates-formes téléphoniques, elles ne règlent aucun litige.

Seuls les courriers recommandés avec avis de réception, sont efficaces, en espérant que le rapport du Médiateur soit pris en compte par EDF… qui n’est pas au-dessus des lois.

MT/03/11

← Energie fournisseur de gaz Compteurs électriques Linky →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite