Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

Distilbène

thematiques 12 mai 2013

Distilbène Les dégâts bientôt cernés

Distilbène
Les dégâts bientôt cernés

Le Distilbène, prescrit aux femmes enceintes jusqu’en 1977, pourrait avoir entraîné, chez leurs filles, non seulement des cancers génitaux et des malformations, mais aussi un risque accru de cancer du sein. Une vaste étude scientifique lancée par le réseau DES-France va permettre d’en savoir plus.
Distilbène

Le diéthylstilbestrol, plus connu sous son nom commercial, Distilbène, a gravement affecté la santé de certaines femmes exposées à la molécule dans le ventre de leur mère : cancers génitaux précoces, stérilité, malformations de l’utérus. Il se pourrait aussi qu’il soit à l’origine d’un risque plus élevé de cancer du sein. Quant aux conséquences sur la 3e génération, filles et garçons confondus, ils sont avérés, mais mal connus.

C’est dans l’espoir de mieux cerner l’ampleur réelle des dégâts causés par cette molécule que le réseau DES-France, association de femmes et de familles victimes, vient de lancer une vaste étude scientifique. Il s’agit de rassembler un maximum de données sur l’exposition et sur l’état de santé des personnes concernées. Dans ce cadre, le réseau DES-France en appelle bien sûr aux femmes qui ont pris du Distilbène, commercialisé jusqu’en 1977 pour prévenir les fausses couches, et à leurs filles, qui ont subi de plein fouet les méfaits du produit. Mais l’association souhaite aussi mobiliser les fils et les petits-enfants, filles et garçons confondus, dont on sait qu’ils peuvent également souffrir de malformations liées au Distilbène. Enfin, toutes les femmes nées entre 1950 et 1977 et qui n’ont pas été exposées au Distilbène sont invitées à participer. C’est capital pour constituer le « groupe témoin », sans lequel il est impossible d’établir des comparaisons et d’évaluer les risques. L’étude a reçu l’aval et le financement de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), de même que le soutien de la Mutualité française.

Pour prendre part à l’étude, il suffit de se connecter au site du réseau DES-France : https://des-etude3generations.org/questionnaire.php et de cliquer sur le questionnaire qui correspond à son profil.

Anne-Sophie Stamane – www:quechoisir.org – 04/2013

← Maisons de retraite irregularités Produits minceur →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite