Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

nergie des conseils

thematiques 9 février 2013

Quelques conseils pour décrypter vos réclamations

Les réclamations au sujet des fournisseurs d’énergie continuent d’affluer chez l’UFC-Que Choisir. Quelques problèmes sont récurrents depuis un certain temps, et ils sont toujours majoritaires. Comment se défendre ?
• Les prélèvements mensuels augmentent, même si votre consommation est stable ou a diminué. Vérifiez si le total de vos consommations sur douze mois est bien inférieur au nouvel échéancier. Si c’est le cas, adressez une réclamation à votre fournisseur. S’il fait la sourde oreille, renoncez au prélèvement automatique mensuel, le fournisseur ne peut vous l’imposer et ne peut vous infliger aucun frais.
• EDF résilie votre contrat d’électricité ? GDF résilie votre contrat de gaz ? C’est parce que vous ne vous êtes pas méfié d’un chargé de clientèle qui vous a proposé de vous faciliter la vie avec une seule facture au lieu de deux. Oui, mais la vie facile a un prix : e effet, les tarifs ne sont pas du tout les mêmes pour l’énergie au tarif réglementé et l’autre que vous fournit le même opérateur. Revenez aux tarifs réglementés avec deux factures : une d’EDF pour l’électricité ; une de GDF pour le gaz.
• Vous recevez une surfacturation injustifiée ? Pour éviter la coupure de gaz ou d’électricité, continuez à payer sur la base de vos consommations antérieures et de votre consommation réelle, et adressez une réclamation au fournisseur. Sans réponse au bout de deux mois, saisissez le Médiateur national de l’énergie.
• Les heures creuses ont changé. Désormais fixées à la plage horaire 23h – 7h, elles sont plus difficiles à utiliser, et surtout à rentabiliser. En effet, l’abonnement HC est coûteux, et en dehors de ces heures, le prix du kilowattheure ‘’heure pleine’’ est plus cher qu’avec un abonnement ordinaire. Si vous avez un gros chauffe-eau, un chauffage à accumulation, un lave-linge et un lave-vaisselle programmables, l’abonnement aux heures creuses est peut-être rentable ; sinon revenez au contrat ordinaire. Et parmi les compteurs, il y a de petits malins !
Mais les problèmes de facturation ne sont pas les seuls. Les compteurs, eux aussi, sont à l’origine de nombreux litiges, divers et variés…
• Lors d’un changement soit de compteur, soit de contrat, soit de fournisseur, relevez l’index ainsi que la date et l’heure, éventuellement prenez-en une photo gros-plan (montrant l’index et le numéro du compteur) et adressez le tout à votre fournisseur (ou aux deux, si vous changez d’opérateur) et vérifiez bien ensuite la facture.
• Dysfonctionnement du compteur ? Commencez par vérifier s’il ne compte en heures pleines les heures creuses… C’est déjà arrivé ! S’il dysfonctionne vraiment, négociez un redressement limité à six mois, puisque les relevés doivent être effectués chaque semestre et que le préposé est tenu d’être vigilant. D’autre part, le redressement doit être calculé en fonction de vos consommations antérieures sur la même période de l’année.
• Si vous êtes accusé€ de fraude au compteur, payez vos consommations en cours pour éviter toute coupure et saisissez immédiatement le Médiateur

MT/01/2013

← Gaz électricité Gaz et électricité →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite