Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

internet et les abonnements forcés

thematiques 5 février 2012

Que ce cache t il sous le vocable « abonnements forcés » lorsqu’il s’agit d’internet?


De plus en plus d’éditeurs de contenus multimédias misent sur des systèmes de micro paiement par abonnement pour vendre jeux et sonneries. Une solution pratique, mais génératrice de litiges.
1 – Quels sont ces contenus multimédias ?
On les trouve dans des publicités pour une sonnerie ou un jeu « offert » : il suffit d’envoyer par SMS le code indiqué à un numéro à 5 chiffres. Ces publicités sont discrètes sur le prix et la demande d’autorisation aux parents pour les mineurs. Cela entraîne la découverte sur la facture de son opérateur de téléphonie mobile des SMS surtaxés. On a été abonné contre son gré à un service de téléchargement de contenus multimédias (sonneries, jeux, etc.).
2 – Ces SMS surtaxés ou SMS , de quoi s’agit il? ?
C’est un système de micro paiement mis en place par les opérateurs et les éditeurs de contenus : vous téléchargez une sonnerie de portable, un code à envoyer vers un numéro à cinq chiffres et le tour est joué. Le montant du SMS surtaxé est alors reporté directement sur la facture de l’opérateur de téléphonie mobile et les revenus générés sont partagés entre l’opérateur et l’éditeur.
3 – Et le SMS avec abonnement ?
Il reprend la même procédure, à un détail près : au lieu d’acheter une sonnerie ou un jeu à l’unité, vous souscrivez un abonnement. Toutes les semaines, vous recevrez un SMS qui vous sera facturé 3 € et qui vous indiquera la marche à suivre pour télécharger les contenus auxquels vous pouvez prétendre, deux jeux, trois morceaux de musique, quatre sonneries, etc. …
4 – comment les repérer ?
Si le deuxième chiffre du numéro destinataire est un 8 (ex : 88123), c’est un abonnement. Le 1er chiffre donne une indication sur le tarif : plus le chiffre est élevé plus le tarif est élevé.
5 – Peut on se retrouver abonné sans le savoir ?
Il suffit qu’un tiers (généralement un enfant) emprunte votre téléphone ou sélectionne l’option « Internet » sur l’ordinateur familial lorsqu’il joue en ligne pour que vous vous retrouviez abonné sans le savoir. Aucun mot de passe ni aucun code d’accès n’est demandé 6 – Comment se désabonner ?
Répondre STOP par SMS à l’un des messages reçus, ou bien par le biais du service clients du fournisseur d’accès à Internet, ou de l’opérateur de téléphonie mobile.
7– Peut-on se faire rembourser ?
D’abord, résilier l’abonnement : le client peut y mettre fin à tout moment, à moins que l’éditeur du service n’ait imposé une période d’engagement minimal (en général de quatre semaines). Malheureusement, les opérateurs estimant que les clients sont responsables de leur ligne téléphonique et de leur accès à Internet, rares sont ceux qui obtiennent le remboursement des sommes déjà prélevées.
Pour plus d’information, consultez la revue Que Choisir du mois de janvier ou une de nos permanences.

JR/02/2012

← internet et la vente Téléphonie mobile suite →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite