Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

Prix dans l’alimentaire

thematiques 29 mars 2011

Une enquête de l’UFC-Que Choisir auprès de 1500 magasins hypers, supermarchés et hard discounters

Du 13 au 28 novembre 2010, les fins limiers, non pas de Scotland Yard, mais de l’UFC – Que Choisir ont mené l’enquête.

Ils ont discrètement relevé les prix dans 898 hypers et supermarchés, et 786 hard – discounts : les prix d’une quarantaine de produits, avec, à chaque fois, le prix « marque nationale », celui de la MDD (marque de distributeur) et celui du « premier prix » dans les hypers et supers ; dans les hard discounts, les prix des discounts et ceux de « marque nationale » (MN) si elle était présente.

Eh bien, cette investigation est riche en enseignements, souvent inattendus.

Sur un panier de «Marques Nationales », ou sur un panier de « Marques de Distributeurs », comme sur un panier mixte « MN MDD », c’est l’enseigne Leclerc qui est la moins chère des hypers supers.

C’est Monoprix le plus cher : situés en centre – ville où le terrain est cher, les impôts sont chers, la concurrence est moins vive, voir inexistante, les Monoprix n’ont pas des prix attractifs.

Par contre, leurs magasins sont soignés dans leur présentation et mieux dotés en personnel ; ceci expliquant sans doute cela ; mais les magasins hypers et supers de l’enseigne Géant Casino ne sont pas du tout en centre ville et ils sont à peine moins chers que Monoprix.

Les écarts, d’un bout à l’autre de l’échiquier, sont tout de même de 20 %, ce qui est loin d’être anodin pour des familles nombreuses.

Un autre des buts de cette étude était de mesurer, au sein de chaque enseigne, l’écart entre les prix des « marques nationales » et ceux de la « marque de distributeur » de l’enseigne elle-même.

C’est un véritable fossé qui sépare les MN des MDD = 45,5 % en moyenne, et même 54 % chez Leclerc.

Les emballages sont moins luxueux, la qualité n’est peut être pas absolument identique (plus de blé et moins de légumes dans un taboulé, par exemple), mais les codes barres prouvent que bien des produits MDD sortent des mêmes usines ou chaînes que les MN.

Ces produits MDD, en tout cas, valent la peine d’être essayés et comparés au sein de votre enseigne favorite.

Maintenant, que penser des prix des magasins hard discounts ?

Cette appellation ne convient plus guère qu’à Lidl, Aldi et Norma.

En effet, Ed / Dia est bien plus cher (25 % de plus que Lidl), et les autres sont devenus des « soft discounters », proposant des marques nationales en proportion non négligeable : ces dernières représentent 15 % des ventes nationales de Netto.

Et, en prix au kilo ou au litre, elles ne sont pas vendues moins cher qu’en hypers ou supers !

Quant à Leader Price, cette marque n’étant plus la moins chère, le magasin a dû en créer une autre « Le prix gagnant ».

De leur côté, les grandes surfaces traditionnelles ont essayé de contrer cette concurrence en développant une gamme économique (ou censée l’être…)

Par exemple, Leclerc a crée « Eco » ; « Carrefour discount », né il y a environ deux ans, atteint maintenant 10% des ventes de l’enseigne Carrefour.

Non seulement, elles ont récupéré des clients, mais elles espèrent qu’avec des rayons mieux garnis, plus alléchants, plus tentants en un mot, elles pousseront subrepticement le client à dépenser plus que prévu.

Elles perdraient d’une main, mais regagneraient de l’autre…

Le client au budget serré ou contrôlé aura tout intérêt à faire ses courses chez Leader Price (Le Prix gagnant), Lidl ou Aldi : leurs prix sont très bien placés, et les tentations sont moins nombreuses dans ces petites structures que dans un immense hypermarché de la périphérie de votre ville.

Au contraire, le client qui recherche la variété et qui tient à ses marques, auxquelles il est fidèle depuis longtemps, ira vers Leclerc, Auchan, Cora, Carrefour et Géant, qui offrent le choix le plus vaste.

Question prix, Leclerc devance Intermarché, Système U et Auchan, Simply Market / Atac, Carrefour, Cora, Carrefour Market / Champion, Géant Casino, Monoprix.

Dans votre « stratégie » d’acheteur, n’oubliez pas non plus de tenir compte du prix des carburants, surtout en ce moment, et du nombre de personnes composant votre foyer…

Veuillez à ne pas acheter les denrées périssables en quantité excessive, car le gaspillage réduit à néant bien des efforts pour maîtriser un budget !


MT/03/2011

← Promotions rabais prix chocs Etiquetage de produit alimentaire →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite