Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

Questions d’énergie

thematiques 5 novembre 2012

Le point sur la nopuvelle réglementation de l’énergie


Cinq ans après l’ouverture du marché du gaz et de l’électricité à la concurrence, la vie des usagers s’est sérieusement compliquée. Organisation, tarifs, changements,
1 – Il est bon de rappeler ce qui a changé il y a cinq ans !
Le monopole historique du gaz et de l’électricité symbolisé par l’appellation EDF-GDF a disparu ; l’entreprise publique Gaz de France n’existe plus, elle a été privatisée en GDF-Suez. EDF vend désormais du gaz, GDF-Suez de l’électricité, à prix libres tout comme leurs concurrents.
Et pour achever de désorienter les abonnés, EDF a dû déléguer l’activité distribution, gestion et relevé des compteurs à sa filiale ERDF tandis que GDF-Suez a fait de même pour le gaz avec GRDF.
2 – Et pour les tarifs ?
Il existe désormais deux tarifs, le réglementé fixé par les pouvoirs publics et le prix établi par chaque fournisseur d’énergie. Les nouveaux venus ne peuvent vendre qu’à prix libre. Seuls les historiques, EDF pour l’électricité, GDF-Suez pour le gaz, vendent leur énergie d’origine au tarif réglementé.
Mais ce qui crée tant de confusion, c’est que d’une part ils peuvent aussi la proposer à un prix libre, et d’autre part vendre l’autre énergie, le gaz pour EDF, l’électricité pour GDF-Suez, cette fois exclusivement à prix libre !
3 – quitter le tarif réglementé ou pas ?
Concernant l’électricité, il n’y a pas grand-chose à gagner (à peine 3%), le tarif réglementé reste inférieur aux prix européens même s’il augmente, si bien qu’aucun fournisseur ne trouve à s’approvisionner à un tarif intéressant. Rester au tarif réglementé paraît la solution la plus sage. C’est sans doute la meilleure garantie contre une explosion des prix de l’électricité.
Pour le gaz, contrairement à ce qui se passe sur l’électricité en raison de l’importance du parc nucléaire, il n’existe pas de spécificité française pour cette énergie. GDF-Suez s’approvisionne comme les autres à l’international et le tarif réglementé se situe dans la fourchette des prix européens. Le marché est plus ouvert. Les tarifs compétitifs que l’on peut trouver (jusqu’à –7 à -10%), sont-ils appelés à durer ? Difficile à dire tant les soubresauts géopolitiques peuvent modifier la donne sans prévenir.
4 – Peut on changer de fournisseur ?
Vous pouvez résilier votre contrat, c’est gratuit, même si vous avez signé un contrat à prix fixe sur un ou deux ans. Pensez à relever le compteur, à notez l’index et la date.
5 – les facturesi vont elles aussi changer ?
A partir du 1er janvier 2013, les fournisseurs d’énergie devront facturer leurs clients qui le demandent sur la base du relevé effectué et non plus sur des estimations.
Les trop-perçus seront remboursés plus rapidement : un trop perçu supérieur à 25€, sera remboursé dans un délai de quinze jours maximum.
Informations complémentaires dans la revue Que Choisir d’octobre 2012.

JR/11/2012

← Chauffage nergie tarif du gaz →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite