Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

Reach Information bien pauvre

thematiques 15 septembre 2013

img_alainbazotAlain Bazot
Président de l’UFC-Que Choisir

Décidément, le Règlement européen sur les substances chimiques dangereuses (REACH) mérite d’être révisé. Après l’étude alarmante du Beuc (Bureau européen des unions de consommateurs auquel appartient l’UFC-Que Choisir) sur la présence de molécules toxiques dans les vêtements sportifs réalisés avant l’Euro 2012 de football, l’enquête effectuée par l’UFC-Que Choisir visant l’information donnée aux consommateurs sur la présence de « substances extrêmement préoccupantes » dans de nombreux biens de consommation est consternante ! Si le texte européen prévoit une obligation d’informations à la charge des distributeurs vis-à-vis des personnes qui les interrogent, la vérité sur leur présence et leur teneur exacte reste très largement cachée. Mensonge ou ignorance, qu’importe ! Comment admettre que les consommateurs n’aient pas accès à de véritables informations s’agissant de la présence de substances chimiques toxiques, parfois à des degrés très importants, dans des produits de tous les jours (bavoirs pour bébés, trousse scolaire, sacs à dos, articles informatiques, etc.) ? Plutôt que de mettre en place un véritable parcours du combattant pour obtenir, au final, une information parcellaire, le législateur européen doit avancer de toute urgence vers un étiquetage obligatoire, simple et intelligible. Plus qu’une mesure de bon sens, c’est le sens de la mesure… dès lors que la santé publique est en jeu !

AB/08/2013

 

 

← Libéralisation de l'automédication Substances préoccupantes dans des produits du quotidien →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite