Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

Téléphone mobile et forfaits

thematiques 5 novembre 2012

Téléphonie mobile et forfaitts illimités


Des pirates sont peut-être ‘’montés’’ sur votre téléphone mobile Smartphone, iPhone, etc… S’ils sont invisibles, ils ne sont pas inactifs ! Alerte !!!                                                               
Après avoir nié le phénomène, les opérateurs finissent par reconnaître son existence. Quant aux éditeurs de solutions de sécurité, ils affirment que les pirates ciblent de plus en plus les portables. Avec la généralisation des Smartphones, les pirates ont de beaux jours devant eux.
Des applications pirates, ou virus, envoient des SMS surtaxés par dizaines et la facture de l’abonnement grimpe en flèche. Hélas, il est très difficile au client de prouver sa bonne foi et d’être remboursé. D’autant plus qu’aucune trace de ces SMS ne figure dans la mémoire des appareils.
Les spécialistes des malwares ont détecté à plusieurs reprises des codes malveillants capables d’émettre, sans laisser la moindre trace, SMS et messages de confirmation. Lorsqu’ils sont installés, ces virus sont actifs quelques heures, puis disparaissent.
Ces codes malveillants sont souvent cachés dans des fichiers joints à des mails ou des applications anodines. Le système d’exploitation Android est particulièrement prisé des pirates. Ces derniers se font remettre une partie des sommes par un jeu de reversement ou revendent les codes d’accès à des contenus multimédia (crédits de jeux, etc…).
Car les pirates collectent aussi les données personnelles contenues sur le téléphone et les revendent ensuite.
Certains arrêtent complètement le téléphone, obligeant le client à ré-initialiser son appareil. Que faire pour se protéger ? Lorsque le téléphone est destiné à un enfant, choisissez un forfait bloqué et sensibilisez ce jeune utilisateur au coût des services de sonneries et des chats par SMS.
La CNIL recommande d’activer le système de verrouillage automatique en cas d’inactivité prolongée de l’appareil, d’éviter de télécharger des applications douteuses, enfin d’utiliser un antivirus.
Quant à la pratique du ‘’jailbreaking’’, sorte de débridage visant à contourner les protections des iPhones, elle n’est pas illégale ; elle se fait néanmoins aux risques et périls des propriétaires de ces appareils.
                                                         

Avec les opérateurs de téléphonie mobile, ‘’illimité’’ signifie ‘’limité’’ ! Tout doucement, cachées en petits caractères, en bas des dernières pages des contrats, des restrictions multiples et complexes font leur apparition…
L’abonné est invité ‘’à adopter un comportement raisonnable’’, à ne pas se livrer à une ‘’utilisation abusive ou excessive des services’’ ; il lui est interdit de ‘’faire profiter’’ de son téléphone ‘’des tiers extérieurs au foyer, à titre gratuit ou onéreux’’.
Les appels illimités n’incluent jamais les communications vers les numéros surtaxés. La plupart des contrats incluent les appels illimités vers les numéros fixes et mobiles de France, à condition que l’abonné appelle depuis la France métropolitaine. Certains contrats prévoient en plus des appels illimités vers l’outre-mer et / ou vers l’étranger, mais toujours depuis la métropole.
Les SMS et MMS surtaxés sont toujours facturés hors forfait. La plupart des opérateurs offrent l’illimité pour les SMS, pas pour les MMS, et de toute façon en métropole.
Sur les téléphones mobiles, les forfaits Internet prévoient un volume de données, de 100Mo pour les plus petits, jusqu’à 2 ou 3 Go. Au-delà de ces plafonds, soit l’accès est bloqué, soit son débit est très ralenti, soit enfin un rechargement est possible.
Avant de choisir un forfait, évaluez vos besoins et consultez les FIS (Fiches d’Information Standardisée) sur les sites Web des différents opérateurs ou en boutique.
Par contre, les clauses abusives sont loin d’être limitées ! Les opérateurs continuent d’inclure dans leurs CGV des limitations de responsabilité sur la livraison, la portabilité, etc… souvent couplées à des limitations des indemnisations.
Des factures intermédiaires sont émises sans autorisation préalables et expresse du client.
Des clauses pénales prévues dans les CGV sont très rémunératrices pour les opérateurs : des frais illicites de recouvrement en cas d’impayés sont facturés à l’abonné, alors qu’ils sont interdits par la loi du 9 juillet 1991 s’ils ne sont pas mis en œuvre par un titre exécutoire ; en cas de retard de paiement, certaines pénalités peuvent s’élever à quatre fois le montant du forfait mensuel !
Quant au simlockage du téléphone avec forfait sans engagement, il est illicite. Si trois opérateurs prévoient dans leurs contrats ce verrouillage, la quasi-totalité des opérateurs verrouille illégalement les appareils vendus.

MT/11/2012
 

← Plateforme 3cda Copie privee en concertation →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite