Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

Tubes cathodiques

thematiques 10 décembre 2012

Tubes cathodiques: Une amende record infligée aux constructeurs pour entente illicite sur les prix

Le bon vieux tube cathodique fait à nouveau parler de lui. La Commission européenne a infligé une amende totale de 1,47 milliard d’euros à plusieurs fabricants d’écrans pour téléviseurs et ordinateurs, parmi lesquels Philips, LG et Samsung. Il leur est reproché de s’être entendus entre 1996 et 2006 sur la fixation des prix des tubes, de s’être réparti les clients et d’avoir limité de manière concertée leur production.

Les écrans à tube cathodique ont quasiment disparu du marché mondial, remplacés par des téléviseurs et des écrans d’ordinateurs à écran plat, mais voilà qu’ils ressurgissent subitement dans l’actualité. La Commission européenne a en effet infligé une amende de 1,47 milliard d’euros – un record – à sept fabricants, qui se sont entendus pendant dix ans sur les prix des tubes. La Commission leur reproche également de s’être partagé le marché, réparti les clients, d’avoir coordonné leurs capacités de production et de s’être échangé des informations commerciales sensibles. Rien que ça. Rappelons qu’à l’époque des faits, de 1996 à 2006, le tube cathodique représentait entre 50 et 70 % du prix de vente des écrans. « Cela donne une idée du préjudice grave causé au fil des ans par cette pratique illicite, à la fois pour les fabricants d’écrans de télévision et d’ordinateur au sein de l’EEE (1) et, au bout du compte, pour les consommateurs européens », a déclaré Joaquín Almunia, le vice-président de la Commission chargé de la concurrence.

Trois mois pour payer

C’est lors de réunions « sur le green » (ainsi surnommées car elles étaient généralement suivies de parties de golf) que les fraudeurs se mettaient d’accord. LG Electronics, Philips, Samsung, Panasonic, MTPD (aujourd’hui filiale de Panasonic), Toshiba et Technicolor se partagent l’amende, qui sanctionne en fait deux ententes, l’une sur les téléviseurs, l’autre sur les écrans d’ordinateurs. Un autre groupe, le taïwanais Chunghwa, a pleinement participé mais ne payera rien : révéler l’existence du cartel lui a permis de bénéficier d’une immunité totale. Philips et LG héritent quant à eux des plus grosses pénalités, respectivement 313,4 millions et 295,6 millions d’euros. Ils devront également payer ensemble 391,9 millions d’euros supplémentaires, car les deux groupes avaient réuni leurs productions au sein d’une co-entreprise créée en 2001 (et qui a fait faillite en 2006). Panasonic devra payer 157 millions, Samsung 150 millions d’euros. Tous doivent payer dans les trois mois. Mais l’affaire n’est pas complètement close. Car si certains acceptent la sanction sans broncher (Technicolor a voulu rassurer les marchés en annonçant que son amende de 38,6 millions d’euros serait provisionnée dans les comptes de 2012 et n’aurait pas d’impacts sur ses objectifs), d’autres, notamment Philips, vont faire appel.

(1) Espace économique européen

Camille Gruhier – www:quechoisir.org

12/2012

← Copie privée Magasin virtuel en vidéo →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite