Vers le haut
04 91 90 05 52

Coût d’un appel local

Vendre son or

thematiques 6 novembre 2011

Transformer ses bijoux en euro: est ce sans risque?

Rachat de bijoux : les précautions à prendre
En cinq ans, le cours de l’or a été multiplié par trois. Devant l’explosion des cours, nos fonds de tiroir valent de l’or. Les français possèderaient chez eux 5 000 tonnes d’or soit l’équivalent de 50 ans de production minière. En 2010, ils ont recyclés 30 tonnes soit 500 millions d’euros. Cela paraît simple, rapide et sûr, à condition d’être prudent.
1 – De l’or, mais quel or ?
Pour pouvoir transformer l’or en bijou, il est mélangé avec du cuivre, de l’argent ou du nickel. Le carat sert à savoir quel pourcentage de métal étranger a été ajouté. Ainsi 24 carats correspond à de l’or fin, utilisé pour faire des lingots mais jamais des bijoux. En France, l’alliage le plus souvent employé est le 18 carats, aussi appelé 750 millièmes. Il contient 75 % d’or, teneur attestée par un poinçon à tête d’aigle frappé sur le bijou. On trouve aussi du 14 carats (585 millièmes) et du 9 carats, le minimum légal (375 millièmes).
2 – Que peut-on vendre ?
Une boucle d’oreille orpheline, un bracelet cassé ou une couronne dentaire peut parfaitement rapporter de l’argent.. Toutes les pièces de monnaie sont en 22 carats. Si elles sont trop abîmées pour avoir une valeur auprès des numismates, elles peuvent donc être vendues et fondues, comme les autres bijoux. Pour une parure signée ou un objet de collection, il pourra être plus avantageux de contacter un bijoutier spécialisé.
3 – Comment vendre ?
Chez un professionnel de préférence des bijouteries plutôt que des officines ou marchands ambulants. Ce professionnel vous demandera une pièce d’identité. Chaque bijou est photographié et répertorié dans un livre de police afin de répondre aux réquisitions des gendarmes.
Les boutiques ou sites de rachat d’or ne valorisent les bijoux qu’en fonction de leur poids. Aussi avant de vendre, il est recommandé de vérifier le poids et de faire jouer la concurrence en fonction de la valeur de l’or proposé.
4 – Et sur Internet vanté par la publicité télévisée, comment cela se passe-t-il ?
Vous faites une demande en ligne. Vous recevez par courrier une enveloppe dans laquelle glisser les bijoux avant de les envoyer, en général aux frais du site. En France, le seul moyen légal d’expédier des métaux précieux est le service « Valeur déclarée » de la Poste. Avant d’expédier ses bijoux, il est recommandé d’estimer leur valeur en multipliant le prix du gramme par leur poids. À la réception, ils sont pesés et une offre de rachat est proposée. Si le client l’accepte, elle est transférée par virement bancaire sous 24 heures. En cas de refus, les bijoux lui sont retournés.
5 – La transparence est-elle totale ?
Certains sites plus connus car présents en masse sur les écrans de télévision, sont moins transparents. Aucun prix de rachat n’est affiché. En outre, une fois l’estimation effectuée, le paiement est automatique. Si le client n’est pas satisfait, il doit rembourser. Cette méthode est un piège : par peur de ne pas récupérer ses bijoux, le client préférera conserver l’argent viré sur son compte, même si l’offre est faible.
6 – Que faire ?
Une comparaison des prix de rachat entre les différents sites s’impose donc avant chaque envoi. Méfiez-vous de ceux qui n’affichent aucun tarifs.
Vous pouvez aussi consulter la revue Que choisir du mois d’octobre 2011

JR – oct 2011

← Paul oris Fashionshopping →

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

UFC Que Choisir de Marseille et des Alpes Maritimes

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite